02.10.08 Esther Teichmann, 'Be Contemporary', October 2008

L’artiste américano-germanique, Esther Teichmann, basée à Londres a une approche stylistique très théâtrale de la photographie qui lui permet de créer des portraits chargés psychologiquement jouant des tropes de l’histoire de l’art. Dans ‘Mythologies’ (2008), les parents de l’artiste flottent dans un bateau gonflable au milieu d’un paysage lugubre non loin de leur maison. Comme l’indique la plaque, ce n’est pas une simple photo de famille. Les couleurs sont naturellement exagérées par coloration manuelle, l’image du père vieillissant prostré sur les genoux de la mère – vision chargée de connotations classiques et romantiques – ils pourraient aussi bien être en train de dériver sur les rivières de l’enfer. La photographie de Teichmann suit souvent un fil conducteur autobiographique, elle est hantée par des souvenirs d’enfance, utilise ses parents proches comme sujets ; elle est aussi distante et objective que personnelle. Sa mère peut se retrouver nue en gros plan, comme ce fut le cas dans la série ‘Silently Mirrored’ (2005), sa peau tachée de rousseur, traces de bronzage; courbes et volumes de son corps «monumentalisés» en paysage de chair fragile: elle devient l’objet d’un examen mécanique et en même temps un archétype féminin. Au cours de ses collaborations avec Spartacus Chetwynd sous le nom de Phantasie Fotostudio: ‘The Esthacus Teichwynd Photos’ (2007), la photographie de Teichmann prouve fournir le cadre élégant idéal qui correspond parfaitement à l’approche de la performance improvisée de son binôme.